icone home

Construction : les maisons jumelées à l’honneur

Accéder à la propriété est un rêve pour beaucoup, et ceux qui peuvent encore se le permettre n’optent plus forcément pour une maison individuelle neuve. Pourquoi ? Quelques explications ci-dessous.

Construire maison jumelée

Des maisons neuves de plus en plus inaccessibles

Faire construire une maison individuelle de plus de 110 m² n’est plus à l’ordre du jour chez une bonne partie des français qui souhaitent devenir propriétaires. Plusieurs raisons à cela :

  • Les salaires restent bas et/ou augmentent difficilement dans certains secteurs
  • Les banques sont de plus en plus nombreuses à réduire la durée d’emprunt (20 ans contre 25 à 30 ans il y a quelques années). Obtenir un crédit pour financer son bien n’est pas donné à tout le monde et implique de s’appuyer sur un bon apport.
  • En 2018, les nouvelles constructions devront obligatoirement répondre à de nouvelles normes écologiques : c’est bien pour l’environnement, mais un peu moins pour le portefeuille. En effet, les constructions coûteront en moyenne 30% plus cher qu’avant.

J’achète : oui, mais j’achète petit !

Face à cela, les constructeurs de maisons individuelles se tournent vers des alternatives : la maison individuelle haut de gamme (qui ne reste accessible qu’aux ménages dont les finances permettent ce type d’acquisition), l’appartement à travers des résidences, ou encore la maison jumelée neuve.

Cette dernière sera très en vogue dans les prochaines années car :

  • La plupart du temps, elle n’est pas rattachée à une copropriété, ce qui permet aux propriétaires d’être indépendants de leurs voisins, tout comme dans une maison individuelle
  • Elle est moins onéreuse que la maison individuelle
  • Elle répond par ailleurs aux besoins des familles monoparentales qui souhaitent de l’espace sans pour autant avoir à gérer des frais importants.

Laisser un commentaire





* Champs obligatoires

Heidrich

Devenir rédacteur

Vous avez une question ou une suggestion ? N'hésitez pas à nous contacter :

Contactez-nous